Jonas Jacquel veut dévergonder Dijon

Rédigé avec amour le 29 juin 2016

À mesure que l’on gravit le majestueux escalier Gabriel, deux silhouettes se détachent. Enlacées, elles ne font qu’une. Avec son exposition Dijon Vu par, le photographe Jonas Jacquel veut résolument réveiller la pudibonde Dijon.

C’est désormais une tradition. À chaque début d’été depuis 37 ans, la Ville de Dijon demande à un artiste de livrer sa propre vision de la capitale des Ducs de Bourgogne. Après l’installation totalement délirante du collectif Fakir l’an passé, ils ont fait appel à un photographe dijonnais, Jonas Jacquel. « Je sentais que le moment était venu », commente le jeune homme de 33 ans. « J’ai acquis une certaine maturité dans mon travail et je souhaitais revenir aux sources de Dijon Vu Par ».

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

En novembre 2015 déjà, il a sorti son premier ouvrage, « Dijon, Photoreporter ». L’occasion pour lui de rendre un vibrant hommage à sa ville de cœur à travers une multitude de planches photographiques, toutes issues de ses reportages de terrain. C’est que durant plusieurs années, il a fourni différentes rédactions locales comme celle de Dijonscope, du Miroir Magazine ou encore du Bien Public et de Bourgogne Magazine en photographies.

Politique, culture, événements sportifs et sociétaux, il a documenté la cité comme personne en tachant de toujours lier sa passion de l’esthétisme à la nécessité d’informer. La patte du photoreporter n’a pas disparu de ses clichés tant l’exposition s’apparente à une déambulation, une errance dans la ville. Aux scènes de rue se mêlent des portraits, souvent intimistes. Des Dijonnais et Dijonnaises qui vivent et qui font vivre la ville. « Si Doisneau a offert à Paris son baiser de l’hôtel de ville, Jonas Jacquel offre à Dijon ses amants », commente Christine Martin, adjointe à la Culture de la Ville.

Dijon Vu par Jonas Jacquel | Photos Jonas Jacquel

Dijon Vu Par Jonas Jacquel | Photos Jonas Jacquel

Dans le salon Apollon, antichambre de la somptueuse salle des États ainsi que sur les grilles du Jardin Darcy, Jonas Jacquel a disposé une série photographique en noir et blanc. En plus des deux grandes toiles disposées dès le début de l’exposition. « Avec des clichés qui prônent la proximité, je souhaite aller chercher des personnes qui n’ont pas l’habitude de fréquenter les expositions », explique le photographe qui s’inspire des photographes Danois et de l’école nordique.

Comme happé par les photos, la découverte de l’exposition s’apparente à une parenthèse relaxante et apaisante avec une mise en avant de la sensualité et de la féminité. Elle sera ouverte jusqu’au 18 septembre.

Infos pratiques
Dijon Vu Par Jonas Jacquel
Du 25 juin au 18 septembre
Salon Apollon du Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne - 21000 Dijon
tel : 0 800 21 3000 - www.dijon.fr
www.jonasphotographie.com

Jonas Jacquel veut dévergonder Dijon

Rédigé avec amour le 29 juin 2016

À mesure que l’on gravit le majestueux escalier Gabriel, deux silhouettes se détachent. Enlacées, elles ne font qu’une. Avec son exposition Dijon Vu par, le photographe Jonas Jacquel veut résolument réveiller la pudibonde Dijon.

C’est désormais une tradition. À chaque début d’été depuis 37 ans, la Ville de Dijon demande à un artiste de livrer sa propre vision de la capitale des Ducs de Bourgogne. Après l’installation totalement délirante du collectif Fakir l’an passé, ils ont fait appel à un photographe dijonnais, Jonas Jacquel. « Je sentais que le moment était venu », commente le jeune homme de 33 ans. « J’ai acquis une certaine maturité dans mon travail et je souhaitais revenir aux sources de Dijon Vu Par ».

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

En novembre 2015 déjà, il a sorti son premier ouvrage, « Dijon, Photoreporter ». L’occasion pour lui de rendre un vibrant hommage à sa ville de cœur à travers une multitude de planches photographiques, toutes issues de ses reportages de terrain. C’est que durant plusieurs années, il a fourni différentes rédactions locales comme celle de Dijonscope, du Miroir Magazine ou encore du Bien Public et de Bourgogne Magazine en photographies.

Politique, culture, événements sportifs et sociétaux, il a documenté la cité comme personne en tachant de toujours lier sa passion de l’esthétisme à la nécessité d’informer. La patte du photoreporter n’a pas disparu de ses clichés tant l’exposition s’apparente à une déambulation, une errance dans la ville. Aux scènes de rue se mêlent des portraits, souvent intimistes. Des Dijonnais et Dijonnaises qui vivent et qui font vivre la ville. « Si Doisneau a offert à Paris son baiser de l’hôtel de ville, Jonas Jacquel offre à Dijon ses amants », commente Christine Martin, adjointe à la Culture de la Ville.

Dijon Vu par Jonas Jacquel | Photos Jonas Jacquel

Dijon Vu Par Jonas Jacquel | Photos Jonas Jacquel

Dans le salon Apollon, antichambre de la somptueuse salle des États ainsi que sur les grilles du Jardin Darcy, Jonas Jacquel a disposé une série photographique en noir et blanc. En plus des deux grandes toiles disposées dès le début de l’exposition. « Avec des clichés qui prônent la proximité, je souhaite aller chercher des personnes qui n’ont pas l’habitude de fréquenter les expositions », explique le photographe qui s’inspire des photographes Danois et de l’école nordique.

Comme happé par les photos, la découverte de l’exposition s’apparente à une parenthèse relaxante et apaisante avec une mise en avant de la sensualité et de la féminité. Elle sera ouverte jusqu’au 18 septembre.

Infos pratiques
Dijon Vu Par Jonas Jacquel
Du 25 juin au 18 septembre
Salon Apollon du Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne - 21000 Dijon
tel : 0 800 21 3000 - www.dijon.fr
www.jonasphotographie.com